Geekdom is not a club; it’s a destination, open to anyone who wants to put in the time and effort to travel there. And if someone lacks the opportunity to get there, we geeks should help in any way we can. Take a new friend to a meetup or convention. Donate your old games, movies, comics, and toys. Be welcoming. Sharing your enthusiasm is part of being a geek.

Anyone trying to purposely erect border fences or demanding to see ID upon entry to the land of Geekdom is missing the point. They have no power over you. Ignore them and dive headfirst into the things that interest you. Soak up every experience. Lose yourself in the pursuit of knowledge. When you finally come up for air, you’ll find that the long road to geekdom no longer stretches out before you. No one can deny you entry. You’re already home.

— The road to Geekdom - John Siracusa
Go into the arts. I’m not kidding. The arts are not a way to make a living. They are a very human way of making life more bearable. Practicing an art, no matter how well or badly, is a way to make your soul grow, for heaven’s sake. Sing in the shower. Dance to the radio. Tell stories. Write a poem to a friend, even a lousy poem. Do it as well as you possibly can. You will get an an enormous reward. You will have created something.
— K. Vonnegut
We don’t read and write poetry because it’s cute. We read and write poetry because we are members of the human race. And the human race is filled with passion. And medicine, law, business, engineering, these are noble pursuits and necessary to sustain life. But poetry, beauty, romance, love, these are what we stay alive for. To quote from Whitman, “O me! O life!… of the questions of these recurring; of the endless trains of the faithless… of cities filled with the foolish; what good amid these, O me, O life?” Answer. That you are here — that life exists, and identity; that the powerful play goes on and you may contribute a verse. That the powerful play goes on and you may contribute a verse. What will your verse be?
— Dead Poets Society (1989)

Review : “The Bowery” par Ona Bags

Au cours de l’année passée, j’ai développé un intérêt grandissant dans la recherche du sac idéal permettant de transporter mon matériel photo. Après avoir écumé pendant de nombreuses heures différents sites internet et lu quantité d’avis, j’ai fini par découvrir le site du fabricant Ona Bags.

Ona Bags propose un vaste choix de sacs et d’accessoires pour les amateurs de photographie. Que vous ayez un boîtier de type Reflex ou quelque chose de moins imposant, vous trouverez forcément quelque chose qui répondra à vos besoins. Possédant un Olympus OM-D ainsi que trois optiques, je me suis tourné vers le modèle Bowery. Après 6 mois d’utilisation je pense disposer du recul nécessaire pour proposer un petit retour d’expérience sur ce sac qui aura parcouru quelques milliers de kilomètres en ma compagnie.

Commençons cette présentation par mes impressions concernant la qualité des matériaux utilisé par Ona dans la conception du Bowery. A peine déballé, la prise en main du sac inspire confiance et respire la solidité, on sent instinctivement que ce sac a été fabriqué pour durer et résister au temps et à ses épreuves .

Le sac est conçu dans un tissu de type Cordura et offre l’avantage d’être imperméabilisé. J’ai eu l’occasion de rouler à de nombreuses reprises sous une pluie battante et le matériel y étant présent n’a jamais eu à souffrir de la pluie. Le Bowery comporte également quelques éléments en cuir afin de lui apporter une petite touche vintage plutôt réussie. Autre point qui a son importance, la sangle. Cette dernière est amovible et permet d’être retirée/ajoutée à volonté dans le cas où vous désirez utiliser le sac comme étui dans une valise ou un autre sac de plus grande taille et conserver ainsi votre matériel parfaitement rangé. La sangle est extrêmement solide et sa matière rappelle celle des ceintures de voiture, je doute que l’on puisse l’abîmer en la portant. D’ailleurs elle ne présente absolument aucun signe de fatigue ou d’usure en plus de six mois de port quotidien. Un détail à relever à propos du fond du sac qui est fortifié et matelassé dans le but de protéger votre équipement quand vous posez le sac sans ménagement. Autant dire que le rapport qualité/prix est excellent pour ce sac vendu en général aux alentours des 120€ (le modèle tout cuir est quand à lui vendu un peu plus de 200€).

Mais qu’en est-il réellement sur le plan de l’utilisation ?

Le Bowery dispose d’un compartiment principal avec un séparateur amovible qui vous permettra d’y ranger le boîtier monté avec une optique ainsi que deux autres optiques supplémentaires . A noter qu’en fonction de vos optiques ces deux dernières peuvent se sentir un peu à l’étroit dans leur compartiment, c’est notamment le cas lorsque le 12mm Olympus est monté sur mon boîtier et que je dois mettre de côté le 75mm Olympus et le 25mm Pana/Leica. Côté rangement toujours, le Bowery dispose de deux pochettes en façade, une pochette de chaque côté du sac et une dernière pochette occupant le dos du sac.

Les deux pochettes en façade me permettent de ranger d’un côté un calepin, un stylo ainsi qu’un câble d’iPhone, et de l’autre côté d’y insérer mon iPhone rangé dans un excellent porte-cartes acheté sur Etsy. Les deux pochettes latérales sont suffisamment larges pour que je puisse y ranger un Mophie Juice Pack Duo dans le cas où l’un de mes appareils électroniques se retrouvent à court d’énergie lors de la journée et de l’autre côté y placer des lens cap vissés entre eux afin d’y placer une ou deux cartes SD supplémentaires pour l’appareil photo. La dernière pochette accueille quand à elle mon iPad mini ou alors mon Kindle en fonction du programme de ma journée - comme je le faisais remarquer dans ce billet, je serais plus que ravi de voir arriver un iPhone de taille plus importante afin de me défaire définitivement et sans sourciller de mon iPad mini et avoir alors toujours à portée de main ma liseuse.

Vous aurez compris que ce sac est à mon sens le compagnon parfait pour tous ceux qui désirent partir en virée avec leur appareil photo et cela même sur une journée complète. Sa compacité et son look vous permettra de transporter votre matériel sans peine et avec style - si, si, avouons que l’aspect esthétique est aujourd’hui un critère de choix tout aussi important que le côté fonctionnel.

Je ne peux que vous conseiller de jeter un oeil au site de Ona Bags. Vous pourrez trouver également sur leur site une liste de revendeurs agréés en plusieurs points du globe.

Fall in love with some activity, and do it! Nobody ever figures out what life is all about, and it doesn’t matter. Explore the world. Nearly everything is really interesting if you go into it deeply enough. Work as hard and as much as you want to on the things you like to do the best. Don’t think about what you want to be, but what you want to do.
— Richard P. Feynman